Portail Du Sat
Bonjour à tous

Ceci et votre première visite, alors inscrivez-vous pour avoir accès à tout les sujet du forum, Bonne navigation sur Portail du sat.
Portail Du Sat
Meilleurs posteurs
Admin (2790)
 
meknessi14 (2448)
 
sindbad001 (1381)
 
scott_311 (654)
 
rednass (538)
 
toto rina (260)
 
babouille13 (132)
 
zadhand (119)
 
matelot (112)
 
gladiateur senior (101)
 

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Translator/Traducteur
Concours La chatbox est exclusivement faite pour le tchat, et non pas pour résoudre les problèmes liés à la télévision satellite ou autres !...Aucun support ne sera fournis dessus. Créer plutôt un post afin d’assurer un archivage et ainsi, que tous profitent de votre expérience.
inscrivez-vous pour pouvoir voir et Télécharger sur les sujet poster

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Portail Du Sat » Rubrique Récepteur Sat » News Quotidiennes des Nouvelles TV Satellite » Les vidéos Vine dérangent beIN Sports

Les vidéos Vine dérangent beIN Sports

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

meknessi14


Super Modérateurs
Super Modérateurs
Les vidéos Vine dérangent beIN Sports


Alors que la Premier League souhaite s'attaquer aux vidéos Vine et GIFs diffusés sur Internet, parmi les diffuseurs concernés, beIN Sports se soucie du phénomène. Le groupe veut lutter contre la diffusion d'images pirates de ses droits télé.

Ça ne vous a certainement pas échappé : depuis quelques mois maintenant, les buts comme les actions insolites ou de génie sont transposés sur Internet, particulièrement sur les réseaux sociaux, quelques secondes après leur diffusion à l’écran, via l'application vidéo Vine lancée par Twitter. Désormais, les sites d’actualité comme les blogs n’hésitent plus à utiliser ces vidéos qui limitent les séquences à six secondes et les jouent en boucle pour faire le buzz. Une façon de détourner les droits des grandes chaînes à coût zéro.

Pendant la Coupe du monde au Brésil, des milliers de vidéos ont ainsi été partagées sur les réseaux sociaux. Et sur son compte Twitter, le créateur de Vine revendique aujourd'hui 100 millions de vidéos vues par mois. Contre moins de 50 il y a deux ans !

Une expansion en flèche

Un phénomène qui n’a pas échappé, entre autres, à beIN Sports, diffuseur exclusif de l’intégralité de la dernière Coupe du monde.

«Cela fait un an que l'on constate ce phénomène, explique Laurent de Camas, directeur marketing et business développement de beIN Sports. Et cela s’est accentué avec le Mondial. C’est tout simplement de la mise en ligne sauvage de nos droits de diffusion et c’est un dommage commercial puisque cela peut se transformer en une perte de recrutement d’abonnés pour la chaîne».


Mais beIN Sports ne s’arrête pas aux diffuseurs pirates de Vine et de Twitter :
«Il faut aussi que les autres médias comprennent qu’ils sont complices de ce phénomène», ajoute Laurent de Camas, avant de conclure avec fermeté : «On a bien l’intention d’agir avec les différents ayants-droit pour mettre un terme à cela rapidement !»

En effet, le phénomène s’amplifie et il devient urgent pour les chaînes et les ligues de passer à l’action. Contactée Canal+ n'avait pas d'interlocuteur à nous fournir sur le sujet.

Désormais, des comptes Twitter spécialisés sont clairement identifiés et connaissent déjà un certain succès. Les plus connus comme Football Vines (540.000 abonnés) et Sport Vines (392.000 abonnés) se sont ainsi spécialisés dans ce domaine et continuent d’attirer les internautes. Récemment, la Premier League avait enclenché la première par l’intermédiaire de Dan Johnson, son directeur de la communication, qui s’est confié lundi dernier à la BBC :

«Il est illégal de filmer puis diffuser des extraits de rencontres de Premier League sur les réseaux sociaux. Cela constitue une violation de la propriété intellectuelle (…) Je sais que nous sommes perçus comme le grand méchant loup en agissant ainsi, mais nous devons défendre notre propriété intellectuelle afin de préserver nos intérêts».

Les intérêts du foot anglais et ceux des diffuseurs de la Premier League, qui paient au total 1,2 milliards d'euros par an pour avoir le droit de retransmettre ces matches, sont également entamés. Cela fait cher les 6 secondes de diffusion, expliquant ainsi la frustration de ces derniers à l’égard des utilisateurs de Vine. Sans parler des propriétaires de droits web qui doivent, eux, attendre la fin des diffusions TV avant de pouvoir mettre en ligne les vidéos légales.

En France, beIN Sports et Canal+ paient à eux deux 607 millions d'euros pour les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, et dépenseront 748,5 millions par saison à compter de 2016. Soit 2 100 euros les 6 secondes d’un match de Ligue 1. De quoi passer à la vitesse supérieure en matière de lutte contre le piratage d’ici la fin de saison…



Source

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum