Portail Du Sat
Bonjour à tous

Ceci et votre première visite, alors inscrivez-vous pour avoir accès à tout les sujet du forum, Bonne navigation sur Portail du sat.
Portail Du Sat
Meilleurs posteurs
Admin (2791)
 
meknessi14 (2455)
 
sindbad001 (1381)
 
scott_311 (654)
 
rednass (538)
 
toto rina (260)
 
babouille13 (132)
 
zadhand (119)
 
matelot (112)
 
gladiateur senior (101)
 

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Translator/Traducteur
Concours La chatbox est exclusivement faite pour le tchat, et non pas pour résoudre les problèmes liés à la télévision satellite ou autres !...Aucun support ne sera fournis dessus. Créer plutôt un post afin d’assurer un archivage et ainsi, que tous profitent de votre expérience.
inscrivez-vous pour pouvoir voir et Télécharger sur les sujet poster

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Portail Du Sat » Rubrique Récepteur Sat » News Quotidiennes des Nouvelles TV Satellite » Facebook se convertit aux satellites

Facebook se convertit aux satellites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

meknessi14


Super Modérateurs
Super Modérateurs
Le réseau social s'associe à Eutelsat pour développer l'accès à Internet en Afrique.

Quand on parle des projets pour connecter la planète, on pense généralement aux ballons dirigeables (Project Loon) ou bien aux drones que les géants du Web tentent depuis quelques années de mettre sur orbite. Mais il y a finalement plus simple, lorsqu'on cherche à offrir un accès Internet aux régions les plus reculées du monde : le satellite. La solution est peut-être moins révolutionnaire que les drones, mais elle pourrait s'avérer très efficace.

C'est en tout cas ce que semble croire Facebook. Le réseau social vient de signer un partenariat avec l'opérateur de satellites Eutelsat, dont le siège est basé à Paris, pour favoriser le déploiement d'Internet en Afrique. Le « deal » s'inscrit dans l'initiative Internet.org de Facebook (Free Basics aujourd'hui), qui vise à accélérer l'accès à la connectivité là où il est restreint.
Un accord pluriannuel

Les deux sociétés ont conclu un accord pluriannuel avec le groupe Spacecom, qui va lancer un satellite géostationnaire (Amos-6) au premier trimestre 2016, pour couvrir une grande part de l'Afrique subsaharienne. Selon le contrat, Eutelsat et Facebook pourront utiliser la totalité de la charge utile haut débit de l'appareil pour proposer des services Internet dans quatorze pays, dont le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Kenya, le Nigeria et l'Afrique du Sud. Si l'infrastructure est partagée entre Facebook et Eutelsat, « les deux groupes font ensuite chacun leur métier », indique Michel de Rosen, le pdg de l'opérateur de satellites. Eutelsat s'occupera ainsi de la mise en place du système de réception au sol des messages envoyés par le satellite.

Pour l'opérateur, ce partenariat est une bonne nouvelle à deux titres. C'est d'abord l'occasion de poursuivre son développement en Afrique, dans l'accès Internet. « La demande y est très forte. Aujourd'hui, l'accès à Internet est encore limité, notamment en Afrique subsaharienne. Et, quand il y a une connexion, elle est très souvent de mauvaise qualité et relativement chère. Le satellite permet de traiter ces deux problèmes », promet Michel de Rosen. Les futurs services s'adresseront en priorité aux PME, aux commerçants et aux artisans. Eutelsat va créer une société dédiée pour s'occuper de ces offres et préparer le terrain pour de nouveaux développements, compte tenu des perspectives de croissance du marché du haut débit en Afrique.

C'est aussi une bonne nouvelle pour l'industrie. Alors que Facebook s'est fixé comme mission de « connecter le monde », Eutelsat considère que « le choix d'inclure le satellite géostationnaire dans sa stratégie est un signal fort qui démontre toute la pertinence de cette technologie ». Ce n'est pas la seule cependant. Outre les ballons et les drones, d'autres projets sont en préparation, comme les constellations satellitaires OneWeb (prévue pour 2018) et O3B, toutes deux sur des orbites plus basses. « Il y a beaucoup de ballons d'essai en ce moment. La technologie géostationnaire, elle, est éprouvée et a déjà démontré son efficacité », vante Michel de Rosen, fier d'avoir finalisé le partenariat avec Mark Zuckerberg en personne, le patron de Facebook.

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum