Portail Du Sat
Bonjour à tous

Ceci et votre première visite, alors inscrivez-vous pour avoir accès à tout les sujet du forum, Bonne navigation sur Portail du sat.
Portail Du Sat
Meilleurs posteurs
Admin (2776)
 
meknessi14 (2429)
 
sindbad001 (1381)
 
scott_311 (652)
 
rednass (538)
 
toto rina (260)
 
babouille13 (132)
 
zadhand (119)
 
matelot (109)
 
gladiateur senior (101)
 

Derniers sujets
» [Update] Atlas 200s Fimware Version B124
Aujourd'hui à 14:36 par matelot

» Iptv Tool STARSAT-GEANT-TIGER
Aujourd'hui à 14:15 par solitaire95

» SOLO PRO V3 clone avec image Open VIX
Aujourd'hui à 12:49 par fatimasettih

» Samsat HD 90 Titan...ne fonctionne plus..(?????)
Aujourd'hui à 12:05 par Zen13

» Presentation de Zen13
Aujourd'hui à 10:46 par Zen13

» chaines bein
Aujourd'hui à 10:05 par gigoteur69

» Firmware Prometheus Qviart Unic v1.18
Aujourd'hui à 8:49 par pimpoy47

» probleme canal crypter sur geant gn 2000 hd plus
Aujourd'hui à 8:06 par sahrbi13

» présentation par stephgollum
Hier à 23:55 par meknessi14

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Translator/Traducteur
Concours La chatbox est exclusivement faite pour le tchat, et non pas pour résoudre les problèmes liés à la télévision satellite ou autres !...Aucun support ne sera fournis dessus. Créer plutôt un post afin d’assurer un archivage et ainsi, que tous profitent de votre expérience.
inscrivez-vous pour pouvoir voir et Télécharger sur les sujet poster

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Portail Du Sat » Rubrique Récepteur Sat » News Quotidiennes des Nouvelles TV Satellite » L'Autorité de la concurrence dit non à l'accord beIN Sports-Canal

L'Autorité de la concurrence dit non à l'accord beIN Sports-Canal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

meknessi14


Super Modérateurs
Super Modérateurs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'accord de distribution exclusive conclu entre beIN Sports et Canal+ a été retoqué par le gendarme de la concurrence.

Canal+ misait gros sur cette alliance qui devait lui permettre de stopper la fuite d'abonnés et de réduire ses pertes.
C'est non. Dans une décision rendue ce jeudi, l'Autorité de la concurrence rejette l'accord de distribution exclusive des chaînes BeINsportsen France par Canal plus . Le gendarme de l'antitrust a en effet considéré que «les conditions ne sont pas remplies pour lever l'interdiction de distribution exclusive de chaîne sportive premium qui pèse sur Canal+» depuis 2012, interdiction imposée après la fusion de TPS et CanalSat. Il fallait une évolution significative des conditions de marché pour que l'Autorité autorise la chaîne à conclure une telle alliance. Or, elle estime que «les circonstances de droit ou de fait n'ont pas été modifiées de manière significative depuis 2012».
Conclu en février dernier, l'accord retoqué prévoyait que seuls Canal+ et CanalSat pouvaient distribuer les programmes des chaînes qataries, détentrices de droits de diffusion majeurs dans le football, notamment la Ligue 1 et la Ligue des champions. Mais ce bel édifice, qui était censé sonner l'heure de la reconquête pour Canal+, s'effondre.


C'est évidemment un revers pour la filiale de Vivendi et pour son président, Vincent Bolloré, qui cherche à redynamiser la chaîne, concurrencée à la fois sur le cinéma par les plateformes de SVOD type Netflix, et sur le sport, terrain sur lequel beIN Sports et SFR se sont positionnés agressivement en rachetant des droits importants. Le rapprochement entre beIN Sports et Canal+ faisait sens pour les deux. Pour beIN, l'accord avec Canal+ devait lui permettre de devenir rentable. Sa politique agressive d'acquisition de droits lui a certes permis de séduire plus de 2,5 millions d'abonnés depuis juin 2012. Mais à un prix très élevé. Selon Natixis, les pertes du bouquet de chaînes s'élèveraient à plus de 250 millions d'euros par an. En vendant à Canal+ un droit de diffusion exclusive pendant cinq ans pour un montant minimum de 300 millions d'euros par an, ses comptes seraient passés dans le vert.

Un deal qui devait être gagnant-gagnant


Pour Canal+, qui avait lancé des discussions avec beIN Sports après la perte des droits du Championnat anglais de football, raflés par Alices(SFR) en novembre dernier, l'accord devait permettre de stabiliser son portefeuille d'abonnés. Plus de 500.000 abonnements se sont envolés en un an. Vincent Bolloré espérait redonner des couleurs à l'offre de sa chaîne, en récupérant notamment l'exclusivité des droits de diffusion des ligues allemandes et italiennes de football. Avec ses nouveaux attributs, Canal+ pouvait espérer retrouver son leadership sur le sport à la télévision, lui permettant ensuite de refaçonner son offre et de défendre son niveau de prix.
En distribuant les chaînes de beIN Sports, CanalSat espérait encaisser l'intégralité du prix de vente de beIN Sports, soit 14 euros TTC par mois, ce qui représente un chiffre d'affaires de 420 millions d'euros par an. Même en en reversant la majeure partie à beIN Sports, l'opérateur devait conserver la marge de distribution.
Consulté par l'Autorité de la concurrence, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avait déjà émis des réserves le 3 juin dans un avis confidentiel, craignant que les deux groupes ne s'entendent lors d‘attributions futures de droits sportifs mais aussi ne lèsent les concurrents en affaiblissant les chaînes gratuites.
Le veto de l'antitrust va relancer les inquiétudes autour de l'avenir de Canal+. Le 21 avril dernier, lors de l'assemblée générale de Vivendi, Vincent Bolloré n'avait pas hésité à avertir que si sa chaîne ne parvenait pas à distribuer beIN Sports, il ne serait pas possible de financer «indéfiniment» ses pertes, qu'il estimait alors à plus de 400 millions d'euros pour cette année. L'homme d'affaires lançait cette menace, à peine voilée, en direction tout à la fois de l'Autorité de la concurrence, des instances du sport et des fans de football... Il n'a pas été entendu.
Par un laconique communiqué, le groupe Canal+ a dit prendre acte de la décision de l'Autorité de la Concurrence et ajoute qu'«il devra donc travailler sur d'autres solutions pour faire cesser les pertes de (ses) chaînes françaises».
L'Autorité de la concurrence se donne de son côté moins d'un an pour réexaminer l'ensemble des contraintes imposées à Canal+ en 2012 et ainsi «définir un cadre clair et précis pour la période 2017-2022».

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum